Loading

Un bon réservoir pour une bonne économie

De nos jours, les moteurs sont capables de fonctionner avec une plage plus ou moins large de qualité de carburant car cette qualité n’est pas la même dans toutes les stations service. Le problème, c’est que les moteurs ne peuvent pas s’adapter vite pour améliorer leur fonctionnement, c’est pour cela qu’une société française a décidé d’analyser le carburant pour en informer l’électronique du moteur.

Le généticien des carburants, Alain Lunati, fondateur de la société SP3H a déclaré qu’il est impossible de trouver le carburant qui est calibré avec votre moteur car  ce dernier est calibré avec un seul carburant et il y a des millions de carburants dans le monde .

Lunati, l’ancien du pétrolier BP, pense que le carburant mal calibré endommage le moteur. En effet, il peut causer une diminution de 5% de ses performances ainsi qu’il permet l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre de 20 pour cent. En fait, il est basé sur des capteurs de l’industrie pétrolière mais en plus petit et moins cher. Un calculateur adapte la cartographie moteur grâce aux informations envoyées par ces capteurs qui se trouve dans les réservoirs.

En utilisant une technologie proche à l’infrarouge, le capteur est capable d’analyser la composition du carburant et obtenir enfin son « ADN ». Cette méthode fonctionne avec l’essence et le diesel et aussi avec touts les carburants.

SP3H a pour longueur 7à 8 cm et pour poids quelques centaines de grammes quant à son prix, il ne dépasse pas 20 euros en pleine production. En effet, ce qui rend  le système intéressant, c’est son coût modique.

Uni avec des plusieurs grands constructeurs, le prototype de SP3H  va devrait effectuer des tests grandeurs natures dans plusieurs pays où la qualité de carburant fluctue beaucoup comme Asie et l’Amérique du Sud.

3

administrator

admin

Comments (Pas de commentaire)